Allumettes

De ses yeux bleus, avec son air de cadre éternellement dynamique et son demi sourire confiant, Emmanuel Macron me regarde bien en face et a l’air de vouloir me rassurer d’une quelconque manière. D’où que je me tourne, je vois ces mêmes yeux bleus, ce même visage confiant, cette même attitude se voulant rassurante. Emmanuel Macron est à des dizaines voire des centaines d’exemplaires autour de moi et où que je me tourne je ne peux lui échapper : il me fixe intensément, et veut que j’ai confiance. De gré ou de force.

Je suis dans une maison de la presse, le magazine que je souhaite acheter à la main en train d’attendre mon tour pour payer, et Emmanuel Macron est partout autour de moi, son visage sur plus des deux tiers de titres de journaux et de magazines. Accumulation qui est, disons le net, quelque peu oppressante. Et indique clairement pour qui ne l’aurait pas encore compris quel est le choix du deuxième tour des rédactions et des propriétaires de cette presse. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n y vont pas de main morte pour nous vendre leur champion, jusqu’à provoquer l’écœurement et le dégoût.

La campagne médiatique de propagande pro-Macron en ce moment est absolument révoltante et révulsante. J’ai pourtant vécu 2005 en essuyant les crachats de l’éditocratie sur les votants du Non à la Constitution européenne, mais il me semble pourtant qu’on a monté d’un cran très net dans l’hystérie agressive et culpabilisante. Disons le net : celui qui aura quelque scrupule à voter Macron le 7 mai est un salaud, un collabo, un sympathisant nazi voire un nazi tout court. Il faut voter Macron, tu DOIS voter Macron et tu dois le faire avec enthousiasme en proclamant à voix forte et claire à quel point c’est le seul et unique choix éclairé et démocratique. On peut faire confiance aux courtisans les plus aplatis et aux nouveaux Lou Ravis de la Macronie en marche forcée d’en rajouter une couche épaisse et vulgaire au cas où on aurait pas compris que non seulement Emmanuel Macron allait nous sauver du péril brun, mais qu’en plus il allait sauver la France, l’Europe, le libéralisme, l’écologie, l’industrie automobile et les pandas en voie d’extinction. Un dernier élan de pudeur empêche encore d’assurer qu’il peut changer l’eau en Cristal Roederer mais ne rions pas trop fort : la retenue la pudeur et le sens du ridicule n’étant pas les qualités premières des adeptes de la scientologie macroniste, ils sont parfaitement capable de voir des apparitions de leur Ron Hubbard en costume bleu dans leur cuisine, tant leur niveau de délire est actuellement à son pinacle.

Et ce bombardement exaspère, légitimement. Qu’on soit obligés de voter Macron au deuxième tour par nécessité de battre l’extrême-droite est déjà assez agaçant en soi. Nécessaire et utile, mais agaçant, et frustrant, également. Mais en plus se faire insulter et culpabiliser par les derniers des minus habens de la journaille la plus grossière et les têtes de débiles avec leur biographie en anglais sur leur Twitter, ça vous donnerait des envie de cravache aux plus pacifistes. Il y a une volonté d’humilier les électeurs de gauche et de se venger de leur vote, alors que personne ne demande de comptes aux électeurs de droite qui se tourneront vers le FN. Quant aux électeurs du FN déjà acquis, ceux là tout le monde semble avoir lâché l’affaire. Répétons le, cette entreprise de culpabilisation porte aux nerfs. Et risque surtout de provoquer un effet retour catastrophique.

Je sens, j’entend, une tentation sombre et sourde de na pas aller voter au deuxième tour, non seulement par rejet de Macron, mais par la joie mauvaise de se dire : allez, catastrophe pour catastrophe, laissons Marine Le Pen s’installer au pouvoir. Comme ça tout le monde verra bien à quel point elle est incapable de gouverner, et même, avec un peu de chance ça fera sauter à la 5ème République, ou provoquera l’insurrection tant espérée. Nous sommes dans le pire, allons décidément vers le pire encore, puisque à la fin : est-ce que ça peut être vraiment pire, hein ?

Alors là justement, laissez moi vous dire que oui : ça peut être encore pire. Et même pas inimaginablement pire, puisque non seulement ça peut s’imaginer mais même quasiment se prédire, et ça tient en deux chiffres : 16. Et 36.

Article 16 de la Constitution du 4 octobre 1958

Et Article 36 de la Constitution du 4 octobre 1958.

Scénario : le 7 mai à 20 heures, Marine Le Pen est élue, de justesse certes mais élue présidente de la République. Aussitôt des troubles et des émeutes démarreront dans tous le pays, partis, syndicat, associations, simples particuliers descendant dans la rue pour protester. Le risque de désordres, graves, dans un pays à bout de nerfs, est plus qu’important, il est assuré. Et que croyez vous donc que fera Marine Le Pen à ce moment là ? Elle saisira cette occasion pour utiliser l’article 16 lui conférant des “pouvoirs exceptionnels”, autrement dit : Marine Le Pen aurait capacité à faire absolument tout ce qu’elle veut sans en rendre compte.

Ça c’est pour installer l’ambiance.

Car ensuite elle pourra parfaitement faire appel à l’article 36 de la Constitution, qui institue l’état de siège dans le pays. C’est quoi l’état de siège ? Vous allez adorer : “dispositif législatif et constitutionnel permettant le transfert de pouvoirs de police de l’autorité civile à l’autorité militaire, la création de juridictions militaires et l’extension des pouvoirs de police”. En clair : l’armée est chargée de maintenir l’ordre et de réprimer les troubles. Créations de tribunaux militaires d’exception. Carte blanche à la police. Et à qui police et armée obéissent, au fait ? Au chef de l’Etat. Et qui est au sommet de l’Etat à ce moment ? Un parti d’extrême droite. Je pense que vous commencez à visualiser le tableau.

Et là, deux objections.

“Elle n’osera jamais, elle sera obligée de jouer le jeu des institutions démocratiques”.

Alors là excusez moi mais : depuis quand l’extrême-droite en a quelque chose à foutre de la démocratie ? Surtout quand l’armée et la police sont à leurs ordres ?

Et : “Ça provoquera une insurrection de la population qui refusera cette dictature !”

Ah oui ? Vraiment ?

La saison 2015-2016 voit l’émission réaliser sa meilleure audience moyenne avec 1,5 million de téléspectateurs pour 6,8 % de part d’audienceLe 5 septembre 2016, l’émission bat son meilleur score historique de début de saison en réunissant 1,72 million de téléspectateurs. Le 2 janvier 2017, après deux semaines d’absence pour les fêtes de fin d’année, l’émission fait son retour et réalise un record historique en termes d’audience, puisqu’elle a réalisé un score de 1.8 millions de téléspectateurs.

Ce sont les chiffres d’audience de l’émission Touche pas à mon poste ! de Cyril Hanouna. Ce désopilant divertissement où les animateurs se mettent des nouilles dans le slip. Et je vous fait le pari qu’il y aura plus de gens devant Cyril Hanouna que de gens dans la rue à ce moment là. Parce que c’est ça aussi, la France de 2017. Et quant à espérer résister face à l’armée déployée, les images d’Épinal des jeunes de la bande de Gaza qui lancent des pierres sur des chars c’est très joli, très iconique, très symbole de la résistance à l’oppression etc. Mais à la fin, dans ce genre de confrontation, c’est le char qui gagne.

Faire une sorte de pari fou en espérant à la catastrophe ne fera que provoquer une catastrophe pire encore. C’est jouer avec des allumettes assis sur un derrick de pétrole, en espérant que ça fasse une jolie explosion colorée et en oubliant qu’une fois l’incendie déclenché il devient hors de contrôle. Et peut durer longtemps. Très longtemps.

Je propose une alternative à la fois plus réaliste, et plus efficace. Plus politique, en somme. Faire barrage à l’extrême-droite le 7 mai. Ce qui ne signifie en rien voter “pour” un candidat, mais résolument voter contre. Parce que la différence entre vivre sous un régime capitaliste ou un régime fasciste, c’est que sous le capitalisme on peut s’organiser pour lutter et résister. Sous le fascisme : on ne peut pas. Voilà. Ou alors c’est autre chose, ça s’appelle la lutte armée et soyons objectifs, notre gauche est absolument incapable de se livrer à ce genre de frivolités.

En terme plus simples : d’abord renvoyer l’héritière fasciste à sa place légitime, les poubelles de l’Histoire.

Et ensuite, s’organiser pour défoncer le banquier.

Parce qui lui n’hésitera pas à nous défoncer de toutes les manières possibles, et on ne va certainement pas lui faciliter la tâche.

 

 

4 Thoughts.

  1. Le Pen ne peut pas etre élue vu les scores du 1er tour, a moins que l’electorat de Macron se dégonfle au 2e(haha non, s’ils ont été assez mouton et peureux pour voter pour lui dès le 1er tour alors que 50% d’entr eux l’ont déjà fait par “VoteUtileContreFillonEtLePen”, ils le feront d’autant plus au 2eme et en courant), que 50% d’insoumis se mettent soudain a voter Le pen et presque autant de Fillon, certes les médias font tout pour on dirait, mais bon, faut quand même pas déconner, bref, peur sur la ville, again and again, et quand on a peur, on ne réfléchis plus et on suit le troupeau.

    Et vu la puissance de la campagne de peur et de chantage qui se joue quand même ici et là, t’en fais pas va, ca votera pour Macron et il sera élu, mais s’il peut l’etre avec un score minable dans un océan d’abstention, c’est mieux, un président faible c’est comme un animal faible et blessé, tout le monde aura l’eau a la bouche de lui faire la peau.

    En attendant, les Macroneux paniquent un tout petit peu parce qu’ils s’apercoivent de leur faiblesse justement et imaginent très bien comme je l’ai dit, qu’on va pas les rater au tournant qui va venir.

    Ps : voir ceci, d’autres gens sérieux ont la même analyse aussi
    https://twitter.com/SamuelHayat/status/857213076059430912

    Depuis le temps que tu nous annonces l’apocalypse.

    Alors bon, après c’est ton choix, comme d’autres et je le respecte hein, que ce soit clair.

    Mais ca sera sans moi pour le 7 mai.

  2. I definitely wanted to post a quick word so as to thank you for some of the splendid suggestions you are giving here. My time-consuming internet lookup has finally been compensated with good quality insight to go over with my contacts. I ‘d claim that many of us website visitors are truly endowed to live in a very good site with so many marvellous professionals with great suggestions. I feel really grateful to have seen your entire web page and look forward to so many more amazing moments reading here. Thanks a lot again for everything.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *